RSE et ISR

La notion de RSE est l’application aux entreprises du concept de développement durable.

En effet, l’entreprise doit désormais se soucier de ses impacts environnementaux et sociaux.

L’ISR peut prendre 5 formes principales :

  • les fonds socialement responsables ou de développement durable : Ils intègrent des critères sociaux et environnementaux d’évaluation d’une entreprise cotée qui sont croisés avec des critères financiers pour sélectionner les compagnies les plus performantes d’un point de vue du développement durable. On évoque alors une approche positive pour désigner les « best in class », les meilleurs (élèves)
  • les fonds d’exclusion : Ils excluent a contrario certains secteurs comme l’armement, le jeu, le tabac…, approche d’exclusion, dite historique de l’ISR
  • l’engagement actionnarial : Il consiste, pour les investisseurs, à exiger des entreprises une politique de responsabilité sociale plus forte par un dialogue direct, mais aussi par l’exercice des droits de vote en assemblées générales. On parle également dans ce cas d’activisme actionnarial
  • les fonds thématiques: Ils concentrent l’investissement sur des secteurs d’activité favorables à l’environnement ou à la société, tel que les énergies alternatives ou l’économie solidaire par exemple.

Bibliothèque des indicateurs ISR accessible via BiHRdy ou par sources externes

  • Consommation d’eau, matières premières, énergies (mesures prises pour améliorer l’efficacité énergétique et le recours aux énergies renouvelables, les conditions d’utilisation des sols, les rejets dans l’air, l’eau et le sol affectant gravement l’environnement)
  • Les mesures prises pour limiter les atteintes à l’équilibre biologique, milieux naturels, espèces animales ou végétales
  • Les dépenses engagées pour prévenir les conséquences de l’activité de la société sur l’environnement
  • L’existence au sein de la société de services internes de gestion de l’environnement (effectif, budget…)
  • Formation et information des collaborateurs sur la gestion de l’environnement
  • Montant des provisions et garanties pour risques en matière d’environnement
  • Montant des indemnités versées au cours de l’exercice en exécution d’une décision judiciaire en matière d’environnement et les actions menées en réparation de dommages causés à celui-ci