L’impact du digital sur les entreprises

Le Digital est sans équivoque le sujet le plus discuté à l’heure actuelle car derrière lui se dessine les contours du monde de demain. Certains osent même employer le terme de ‘Révolution’ qui impliquerait donc un changement profond de paradigmes, de structure et de mode de vie.

Les plus informés voient de nombreuses opportunités, une occasion inouïe de se réinventer et à engager de grands changements. Les plus sceptiques hésitent, ne sachant par quel bout commencer.

Penchons-nous plus en détails sur les impacts actuels du digital sur nos entreprises.

Impact sur les modes d’organisation

Outre l’aspect juridique, qui est un point non négligeable de l’évolution des modes d’organisation, on constate que la révolution numérique a conduit au démantèlement progressif des lieux de travail physiques. Ces changements avaient premièrement pour but d’améliorer les conditions de travail des salariés mais devaient aussi permettre aux entreprises d’être plus réactives dans un monde en perpétuelle évolution.

Parmi les nouveaux modes d’organisation nous pouvons citer :

  • Le Télétravail. En plein essors dans les entreprises, qui contribue à l’amélioration de l’équilibre vie personnelle – vie professionnelle des salariés.
  • Le Co-Working. Espace de socialisation des travailleurs indépendants, des entrepreneurs, ou des start-upers. Un lieu d’échange, de partage, de soutien, d’innovation…
  • Les Incubateurs. Des espaces d’innovations favorisant l’adaptation des entreprises aux évolutions digitales actuelles. Auparavant les incubateurs étaient situés en dehors des entreprises. Celles-ci finançaient l’activité des Start-up et en tiraient un revenu proportionnel au montant de leur investissement. Mais avec le temps elles ont créé elles-mêmes leurs incubateurs pour gagner en agilité, en souplesse et en compétitivité.
  • La Bilocalisation. Cela correspond au fait de donner deux ou plusieurs lieux de travail à une même personne. Cela permet d’améliorer le quotidien des collaborateurs en limitant leur temps de trajet par exemple.
  • Le Free-seating : premier arrivé-premier assis !

Impact Social

Avec l’apparition des différentes plates-formes d’échanges (réseaux sociaux, visio-conférence…), les opportunités pour interagir se sont multipliées. Tant et si bien que la force des entreprises du 21ème siècle ne réside pas uniquement dans la qualité de leur produit/service, mais surtout dans leur capacité à créer, animer et développer une communauté fidèle.

Une audience devenant fan, des fans devenant consommateurs, des consommateurs devenant des ambassadeurs… tel est le business model à adopter pour faire acheter : c’est l’intelligence sociale ! Chaque client d’une marque dispose d’un réseau personnel qu’il influence, et qui peut potentiellement être intéressé par ces produits. C’est pourquoi les marques qui se lancent dans le digital s’attachent à créer des communautés, afin de travailler la confiance et la relation client. L’objectif est de créer du lien et à termes, d’amener les clients à parler du produit/service à leur réseau. C’est un excellent moyen pour générer des ventes, bien gérer la relation client voire même dans certains cas le service après-vente.

D’autre part le digital est en train de modifier les rapports entre vie personnelle et vie professionnelle. Comment ? En mettant à disposition tous les moyens de communication nécessaires pour être en relation permanente avec les autres, il a également conduit à l’émergence d’une culture de l’instantanéité qui fait que lorsqu’une information est lancée, on s’attend à avoir des réactions rapides et impactantes.

Impact sur les RH

Les technologies numériques ont fait évoluer les processus de gestion des ressources humaines en fournissant de l’information en grande quantité, utile et efficace. Au niveau du recrutement par exemple, nous pouvons observer des changements. Les méthodes utilisées s’appuyaient jusque-là sur les diplômes du candidat mais aujourd’hui, elles prennent aussi en compte ses passions, ses centres d’intérêts et ses activités en dehors de son lieu de travail (via les réseaux sociaux par exemple).

Les méthodes de formation ont aussi évolué. Avec l’essor des MOOCs (Massive Open Online Courses), des SPOCs (Small Private Online Courses), des vidéos tutoriels, des COOCs (Corporate Open Online Courses) et autres webinars, se former est devenu une activité quasi-quotidienne pour la plupart des collaborateurs. Non seulement parce que c’est une nécessité, mais aussi parce que l’évolution professionnelle d’aujourd’hui exige une remise en question permanente.

C’est quand les contours sont tracés qu’on peut y rajouter de la couleur ! Pour réussir dans un monde en perpétuelle évolution, nous devons réapprendre à apprendre pour réussir à s’adapter en permanence, pour continuer à bouger et à gagner du terrain. La Révolution Digitale ne se fait pas parce qu’on acquiert un outil, mais lorsque nous comprenons ses enjeux et son importance, que nous sommes conscients de ses implications et de sa nécessité pour garantir notre compétitivité.

Laisser un commentaire